Comment peut-on booster son système immunitaire ?

21/09/21

icone actualité Article

Certaines personnes se sentent régulièrement fatiguées tandis que d’autres sont plus résistantes. Voici les clés pour maintenir votre organisme en bonne santé.

Notre capacité à lutter efficacement contre les infections virales ou bactériennes tient à la qualité de notre système immunitaire mais aussi à notre hygiène de vie. Notre immunité, comme notre corps, a besoin de certains éléments pour bien fonctionner. Nous vous présentons une liste de conseils pour renforcer votre immunité.

Prendre soin de son microbiote (appelé aussi flore intestinale)

70% des cellules immunitaires se trouvent dans l’intestin. L’ensemble des bactéries qu’il contient, le microbiote, joue un rôle majeur de défense contre les agents pathogènes. Pour le préserver, il est fortement préconisé de consommer des prébiotiques (asperges, poireaux, oignons, ail, avoine, agrumes, graines de lin, graine de chia, tomates, bananes, etc.) et probiotiques (yaourts au lait cru, choucroute, carotte, betterave, panais, radis, poivron, champignons, cornichons, etc.) (1).

Maintenir un équilibre alimentaire

Notre santé immunitaire commence par une bonne nutrition. La sous-alimentation (ex. : une alimentation pauvre) aussi bien que la suralimentation (ex. : un excès d’aliments riche en sucres, graisses ou encore sel) peuvent compromettre le système immunitaire, et conduire à une plus grande susceptibilité aux infections. Si notre organisme est capable de stocker du gras, il ne peut pas, en revanche, conserver de micronutriments comme les vitamines et les minéraux : les compteurs sont remis à zéro tous les jours et les carences peuvent apparaître très rapidement. Il faut donc quotidiennement faire le plein de vitamines, d’antioxydants, d’oligo-éléments, de minéraux et aussi d’acides gras essentiels. Voici une liste de super-aliments,  parfaits pour doper notre énergie et notre immunité :

  • les produits de la ruche (gelée royale, pollen, miel) ;
  • la spiruline (type d’algue)  ;
  • le gingembre ;
  • l'ail ;
  • le curcuma ;
  • le thé vert ;
  • le chocolat noir ;
  • les myrtilles ;
  • les amandes ;
  • le poivron rouge ;
  • le kéfir (boisson issue de la fermentation du lait ou de jus de fruits sucré)  ;
  • le miso (pâte fermentée).

Bien s’hydrater

Notre peau et nos muqueuses sont les premiers remparts contre les agressions. Il faut donc éviter qu’elles ne s’assèchent et se fissurent en buvant entre 1,5 et 2 litres d'eau par jour. Il est préférable de boire régulièrement de petites quantités, tout au long de la journée. L’eau aide également le sang et l’urine à transporter les déchets et les toxines que notre corps produit.

Avoir un sommeil réparateur

Dormir 7 à 8 heures par nuit contribue à renforcer notre immunité. En effet, notre sommeil améliore la capacité de certaines cellules de notre système immunitaire  (les lymphocytes T) à se fixer à leurs cibles.  Bien dormir aide donc à lutter contre les agents pathogènes qui attaquent notre organisme.

Pratiquer un sport pour diminuer le stress

Un stress intense et régulier modifie l'expression des gènes présents dans nos globules blancs. Ces cellules modifiées sont alors sujettes à des réactions immunitaires excessives pouvant conduire à une inflammation. Pour nous défouler, se vider la tête ou s'évader, le sport est vraiment parfait. Une activité physique intense et régulière renforce  notre immunité, améliore notre circulation sanguine, relâche nos tensions et canalise l’énergie. Attention toutefois à ne pas trop en abuser car une pratique excessive du sport peut, au contraire, affaiblir notre système immunitaire. Dès 30 minutes par jour à raison de cinq fois par semaine, les vertus du sport sont avérées.

Garder un intestin en bonne santé, boire suffisamment de liquides, pratiquer régulièrement de l’exercice et bien dormir font partie des gestes qui contribuent à une bonne santé mentale et physique, stimulant la production de sérotonine (hormone du bonheur) et stimulant notre système immunitaire.

(1) Les prébiotiques sont des ingrédients alimentaires non digestibles, tels que les fibres contenues dans les fruits et les légumes. Ils permettent de " nourrir " les bonnes bactéries intestinales nommées probiotiques.

Les conseil de Liz :

Lorsque les températures baissent, nous avons tendance à manger plus gras. L’alimentation trop riche en graisses monopolise beaucoup d’énergie, affaiblit notre corps et donc réduit nos défenses immunitaires. Tout au long de l’année, il faut limiter la consommation de produits transformés et privilégier les fruits et légumes de saison. En cas de fatigue, il est également possible de compléter son alimentation grâce à des cures de  magnésium,  de fer ou de vitamines, etc.

complémentaire santé pour les 18-55 ans complémentaire santé pour les 18-55 ans

SIMPLE ET RAPIDE !

Votre souscription 100% en ligne

Choisissez votre mutuelle et souscrivez en quelques minutes.

1
Situation
2
Devis
3
Souscription
4
Validation
Demander un devis