Réforme des retraites : publication des décrets relatifs aux dispositifs de retraite anticipée

20/09/23

icone actualité Article

Après la publication le 15 avril 2023 de la loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (LFRSS) pour 2023, dite « loi Retraites », de nombreux textes d’application étaient attendus. Voici un focus sur les décrets relatifs aux dispositifs de retraite anticipée.

Contexte

Pour mémoire, la loi « Retraites » prévoit le report de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans à raison d’un trimestre supplémentaire par génération, pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1968. Ce report concerne aussi les fonctionnaires.

Décret n°2023-435 du 3 juin 2023 : fonctionnaires territoriaux et hospitaliers et des ouvriers de l’État

L’objet de ce décret est de mettre en place les dispositions relatives au report de l'âge d'ouverture des droits à la retraite, à l'accélération du rythme de relèvement de la durée d'assurance et aux dispositifs de retraite anticipée.

Il transpose les modifications faites dans le régime de la fonction publique d’État par la LFRSS aux régimes des fonctionnaires territoriaux, hospitaliers et des ouvriers de l’État.

Pour ces catégories, l’âge de départ à la retraite est progressivement fixé ;

  • à 64 ans pour les « sédentaires » (emploi qui n’est pas classé en catégorie active) ;
  • relevé de 52 ans à 54 ans pour les « super-actifs » (identificateur de l'institut médico-légal de la préfecture de police de Paris ; fonctionnaire des réseaux souterrains des égouts ; personnel de surveillance pénitentiaire ; fonctionnaire des services actifs de la police nationale) ;
  • de 57 ans à 59 ans pour les autres catégories « actives » (emploi qui présente un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles, c’est-à-dire risque inhérent de façon permanente à un emploi et conduisant à une usure telle, qu’elle justifie un départ anticipé à la retraite).

Les dispositions d’accélération de l’augmentation de la durée d’assurance requise sont aussi transposées. Les dispositions sur les limites d’âge, avec la possibilité de maintien en activité jusqu’à 70 ans, sont appliquées dans ces régimes.

Le décret s'applique aux pensions ayant pris effet depuis le 1er septembre 2023.

Décret n°2023-436 du 3 juin 2023

 L’objet de ce décret est de mettre en place des dispositions d'application relatives au relèvement de l'âge d'ouverture des droits à la retraite et aux dispositifs de retraite anticipée.

Report de l’âge légal de départ à la retraite

Le décret fixe l'âge légal applicable aux assurés nés avant le 1er janvier 1968. Le report sera à raison de trois mois par année de naissance pour les assurés nés entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1967. L'âge légal de départ sera ainsi porté à 64 ans en 2030. Les personnes concernées par la réforme des retraites seront les assurés qui sont nés à compter de 1968.

Ajout de bornes d’âge d’ouverture de départ anticipé pour carrières longues

Concernant la retraite anticipée pour carrières longues, la réforme prévoit quatre nouvelles bornes d’âge d'ouverture des droits à la retraite dans le cadre du départ anticipé pour carrières longues, contre 2 aujourd'hui.

Les nouvelles bornes d’âge sont les suivantes :

  • 58 ans si le travailleur a commencé à travailler à 16 ans ;
  • 60 ans si le travailleur a commencé à travailler à 18 ans ;
  • 62 ans si le travailleur a commencé à travailler à 20 ans ;
  • 63 ans si le travailleur a commencé à travailler à 21 ans.

Précision sur le dispositif de départ anticipé pour incapacité permanente

Le décret établit une distinction concernant l’âge de départ anticipé, en fonction du taux d’incapacité permanente. L'attribution anticipée de la retraite à taux plein sera ainsi possible :

  • à compter de 60 ans, pour les assurés justifiant d'un taux d'IP d'au moins
    20 %
    ;
  • deux ans avant l'âge légal, soit 62 ans à terme, pour un taux d'IP de 10 %
    à 19 %.

Assouplissement des conditions de départ anticipé pour handicap

Le décret maintient l'âge de départ à la retraite anticipée des travailleurs handicapés (RATH), à partir de 55 ans.

Les conditions pour bénéficier d'un départ anticipé sont assouplies par :

  • l'abaissement du taux d'incapacité permanente pour saisir la commission ad hoc. Le taux d'incapacité nécessaire pour saisir la commission ad hoc au moment du départ à la retraite, permettant une validation rétroactive de trimestres en situation de handicap, est abaissé de 80 % à 50 % ;
  • l'allègement des conditions d'accès, l'âge minimal de départ anticipé étant fixé à 55 ans.

Mise en place du départ anticipé pour invalidité ou inaptitude

Enfin, le décret maintient l'âge de départ à la retraite des personnes invalides ou inaptes à partir de 62 ans, devenant ainsi un dispositif de départ anticipé du fait du report de l'âge légal de départ à 64 ans.

Entrée en vigueur

Le décret s'applique aux pensions ayant pris effet depuis le 1er septembre 2023.

complémentaire santé pour les 18-55 ans complémentaire santé pour les 18-55 ans

SIMPLE ET RAPIDE !

Votre souscription 100% en ligne

Choisissez votre mutuelle et souscrivez en quelques minutes.

1
Situation
2
Devis
3
Souscription
4
Validation
Demander un devis