Habitudes

Quelles sont les dernières tendances alimentaires des Français ?

05/12/22

icone actualité Article

Que ce soit à la maison, au restaurant ou chez des amis, le repas reste un moment privilégié et de partage. Mais notre manière de manger est-elle bonne pour la santé ?

Les crises sanitaires alimentaires passées ont renforcé notre méfiance et notre besoin de transparence sur les aliments. Nous sommes devenus plus attentifs à l’origine, à la composition et à la labellisation des produits alimentaires que nous achetons. Nous sommes également plus nombreux à vouloir manger plus sainement, tout en respectant davantage notre environnement.

Quatre tendances alimentaires se dégagent dans nos pratiques culinaires quotidiennes : la cuisine dite « durable », « d’antan », « du monde » et celle dite « Sans ».

La cuisine durable pour préserver la planète

Cette cuisine durable repose sur quatre principes de base :

  • Consommer davantage de produits bio, de saison, provenant de son jardin ou des producteurs locaux.

Nous sommes de plus en plus nombreux à consommer régulièrement des aliments de saison et bio. Consommer local possède plusieurs avantages : réduction de l’impact écologique du foyer, manger des produits de qualité à des prix compétitifs grâce aux circuits de vente courts, sans intermédiaire.

  • Réduire la consommation de viande, de produits laitierset utiliser plus de produits végétaux.

L’élevage étant la principale source de gaz à effet de serre, les consommateurs sont de plus en plus modérés sur la quantité de viande et de lait animal qu’ils achètent. La consommation de produits d’origine végétale augmente car on associe souvent les produits d’origine végétale avec le côté sain. De plus, le prix de la viande varie beaucoup et on observe certaines pénuries au vu de la croissance de la population.

Le tofu, les lentilles, les algues sont des options remplaçant les protéines animales. En parallèle, la vente du lait végétal (le soja, l’amande, la noix de coco, l’avoine, etc.) explose et de nouvelles tendances arrivent comme le lait de pomme de terre ou des produits à base de haricots, de pois chiches, d'orge, de chanvre et de lin qui permettent d'élargir les alternatives au lait animal.

  • Limiter le gaspillage alimentaire et ses déchets.

Les consciences s’éveillent sur le gaspillage alimentaire avec près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable gaspillées chaque année en France, soit l’équivalent de 150 kg/hab./an. Grâce aux réseaux sociaux, des astuces sont partagées pour réduire le gaspillage (bien conserver les aliments entamés, cuisiner les restes, acheter auprès d’enseignes qui pratiquent des rabais sur les invendus de la veille, etc.). Les restaurateurs s’y mettent aussi et proposent des "doggy bags" aux client qui n’auraient pas fini leur plat, dessert ou même leur vin.

  • Opter pour des emballages en matières recyclables ou acheter en vrac quand cela est possible.

Concernant la réglementation des emballages alimentaires, la conformité européenne est de plus en plus exigeante et incite les entrepreneurs à utiliser des matériaux écologiques comme :

  • l’emballage alimentaire en carton : efficace même pour les boissons chaudes ;
  • l’emballage alimentaire réutilisable : surtout pour la restauration sur place ;
  • l’emballage alimentaire en plastique recyclé : pour continuer le recyclage du produit.

La cuisine d’antan pour se rappeler les bons souvenirs

On constate un retour aux sources au sein des plus grands restaurants comme en témoignent leurs cartes proposant des plats et desserts traditionnels, familiaux et de terroirs : blanquette de veau, pot au feu, île flottante, mille-feuilles, etc. L’utilisation de graines anciennes dans les recettes reviennent aussi en force (kerzna, tamarin, fonio, teff, millet, sorgho) symbolisant une alimentation plus saine et permettant de retrouver le goût d’autrefois.

Le besoin d’authenticité se retrouve aussi au niveau de la confection du pain. Certains boulangers réutilisent des blés anciens, dans l’idée de reproduire les pains d’antan qui avaient une plus longue conservation que ceux d’aujourd’hui.

La cuisine du monde pour voyager à l’étranger sans se déplacer

La cuisine connectée a explosé pendant la crise sanitaire et de nombreux chefs se sont mis à cuisiner et partager leurs recettes dans le monde entier à travers les médias sociaux. Les déplacements étant limités, les restaurants ont développé la vente à emporter et la livraison à domicile de plats. Ces pratiques ont favorisé la découverte de nouvelles saveurs et l’accès à de nouvelles expériences gustatives. A travers la cuisine, les consommateurs explorent différentes cultures et voyagent. Ainsi, l’intérêt pour les cuisines sud-américaine, indienne, asiatique, arabe, péruvienne et sud-africaine s’est accru.

La cuisine « sans » pour prévenir les maux

Bien manger est une des clés pour préserver son corps et éviter de nombreuses maladies. Or, dans l'ensemble des pays développés, de plus en plus de personnes souffrent d’allergie ou d’intolérance alimentaires, de diabète, de cholestérol, etc. Plusieurs hypothèses explicatives ont été avancées comme les évolutions de l'environnement, des produits consommés, ou encore des modes de vie. Ainsi, des pratiques alimentaires se sont développées tels que, le « sans gluten », le « sans lactose », le « sans sucre », le « sans sel », le jeûne, etc.

Le conseil de Liz :

Si vous souhaitez améliorer ou modifier vos habitudes alimentaires, il existe de nombreuses applications mobiles gratuites pouvant vous accompagner dans votre démarche. En cliquant ci-dessous, vous obtiendrez des informations sur les applications les plus utilisées.

Voir le site

complémentaire santé pour les 18-55 ans complémentaire santé pour les 18-55 ans

SIMPLE ET RAPIDE !

Votre souscription 100% en ligne

Choisissez votre mutuelle et souscrivez en quelques minutes.

1
Situation
2
Devis
3
Souscription
4
Validation
Demander un devis